Déterminer les priorités de vaccination de l’Ontario

Apprenez-en davantage sur nos manières d’établir les priorités de vaccination dans le cadre de la campagne de vaccination à trois phases contre la covid 19 de l’Ontario.

Dernière version : 3 mai 2021

Pourquoi se faire vacciner

Des vaccins sûrs et fiables peuvent contribuer à vous protéger, vous et votre famille, contre la covid 19. Ils constituent un outil important pour aider à stopper la propagation du virus, renforcer l’immunité en Ontario et nous permettre de reprendre une vie normale en toute sécurité.

Lorsqu’un pourcentage important de la population sera immunisé contre la covid 19, la propagation du virus ralentira ou s’arrêtera.

Les vaccins dont l’utilisation est approuvée au Canada :

  • contribueront à prévenir les décès et les maladies graves dus à la covid 19
  • sont censées être efficaces contre la souche originale du virus et les variants identifiés

Tant que les vaccins ne seront pas largement disponibles et qu’un nombre suffisant de personnes n’auront pas été entièrement vaccinées pour arrêter la propagation du virus, nous devons tous :

Connaître les faits sur la vaccination et obtenir des renseignements sur la sécurité du vaccin en plusieurs langues.

Comment établissons-nous la priorité en matière de vaccination?

Le plan de l’Ontario donne la priorité aux vaccins destinés aux personnes les plus exposées aux maladies graves et à celles qui s’en occupent.

Notre stratégie de vaccination de la population repose sur :

  • l’âge
  • le risque en raison de :
    • problèmes de santé
    • milieux collectifs
    • points chauds (régions présentant des taux plus élevés de décès, d’hospitalisation et de transmission)
    • ne pas pouvoir travailler à domicile

En effet, il est prouvé que la vaccination, principalement basée sur l’âge, avec quelques ajustements pour les groupes à haut risque, permet de prévenir :

  • les décès
  • les hospitalisations
  • les admissions aux soins intensifs
  • les cas de covid 19

Pour que le programme de vaccination de l’Ontario soit équitable et juste, les décisions à propos des priorités sont guidées par :

Collecte de données sociodémographiques

Dans le cadre de son engagement à bâtir des communautés sûres et saines, l’Ontario recueille des données sociodémographiques sur une base volontaire auprès des personnes qui reçoivent les vaccins contre la covid 19. Nous recueillons ces données pour :

  • obtenir un tableau plus complet des personnes qui sont vaccinées dans la province
  • veiller à ce que les vaccins soient fournis de manière équitable
  • nous indiquer les domaines dans lesquels nous devons fournir davantage d’informations pour combler les lacunes éventuelles
  • contribuer à garantir que nous parvenons à toutes les personnes qui souhaitent être vaccinées

Lorsque vous serez vacciné, on vous demandera peut-être de communiquer des renseignements sur votre :

  • race
  • ethnicité
  • langue
  • revenu
  • taille du ménage

La communication de ces renseignements sera entièrement volontaire et des mesures de protection seront mises en place pour préserver votre vie privée.

Vous pourrez recevoir le vaccin, que vous fournissiez ou non ces renseignements.

Si vous changez d’avis sur l’utilisation de vos renseignements, vous pouvez contacter le ministère de la Santé à l’adresse heia@ontario.ca. Si vous retirez votre consentement, nous cesserons d’utiliser vos données sociodémographiques à l’avenir.

Ce courriel ne concerne que les questions relatives aux données sociodémographiques. Si vous avez des questions sur les vaccins contre la covid 19, renseignez-vous en ligne ou téléphonez au 1 888 999-6488.

Groupe d’étude sur la distribution des vaccins contre la covid 19

Le Groupe d’étude sur la distribution des vaccins contre la covid 19 conseille l’Ontario dans la planification du programme d’immunisation et la distribution des vaccins.

Le Groupe d’étude fournit des conseils et formule des recommandations sur :

  • la manière d’administrer, de stocker et de distribuer les vaccins
  • le soutien à nos partenaires du système de santé pour la réalisation de la vaccination par étapes, en commençant par les populations vulnérables
  • l’orientation clinique concernant l’administration du vaccin et le suivi de son utilisation
  • les données et les technologies de notification pour fournir en temps utile une information pertinente et précise aux fournisseurs de soins de santé, aux décideurs et au public
  • des efforts visant à informer la population et à sensibiliser la collectivité pour encourager les gens à se faire vacciner

Membres du Groupe d’étude

  • Le Dr Homer Tien, chirurgien traumatologue et président-directeur d’Ornge Air Ambulance (président)
  • Helen Angus, sous-ministre de la Santé (vice-présidente)
  • Mario Di Tommaso, sous-solliciteur général, Sécurité communautaire, commissaire à la gestion des situations d’urgence (vice-président)
  • Le Dr Wajid Ahmed, médecin hygiéniste de la circonscription sanitaire du comté de Windsor-Essex
  • Le Dr Isaac Bogoch, consultant en maladies infectieuses et interniste à l’Hôpital Toronto General
  • Le Dr Dirk Huyer, coroner en chef de l’Ontario et coordonnateur provincial de l’intervention en cas d’éclosion
  • Mark Saunders, ancien chef de police de Toronto
  • Le Dr Maxwell Smith, bioéthicien et professeur adjoint, Université Western
  • Le Dr Régis Vaillancourt, directeur de pharmacie au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario

Membres d’office du Groupe d’étude

  • Le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste en chef, Santé publique
  • Matt Anderson, président-directeur général, Santé Ontario
  • Shawn Batise, sous-ministre, ministère des Affaires autochtones
  • Lynn Betzner, sous-ministre, ministère des Affaires intergouvernementales, et secrétaire associée du Conseil des ministres
  • Laurie LeBlanc, sous-ministre, ministère des Transports
  • Giles Gherson, sous-ministre, ministère du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce
  • Karen Hughes, sous-ministre, ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs
  • Richard Steele, sous-ministre, ministère des Soins de longue durée
  • Denise Cole, sous-ministre, ministère des Services aux aînés et de l’Accessibilité

Liens connexes