Se faire vacciner contre la COVID-19 en Ontario

Des vaccins sûrs et efficaces contribueront à nous protéger contre la COVID-19. Renseignez-vous sur ces vaccins et le moment où ils seront disponibles en Ontario pour vous et votre famille. Cette page sera mise à jour régulièrement.

Modifier le plan de vaccination

Nous modifions notre plan de vaccination en raison des retards d’expédition de Pfizer-BioNTech. En savoir plus sur les mesures que nous prenons.

Nous espérons recevoir prochainement du gouvernement fédéral plus de détails concernant les futures attributions de l’Ontario en matière d’expéditions de vaccins. Nous déterminerons alors les répercussions éventuelles de ce retard dans les expéditions sur le déploiement des vaccins dans la province. Nous mettrons cette page à jour au fur et à mesure que nous recevrons de plus amples informations.

Pourquoi se faire vacciner?

Des vaccins sûrs et fiables peuvent contribuer à vous protéger, vous et votre famille, contre la COVID-19. Ils constitueront un outil important pour aider à stopper la propagation du virus et permettre aux personnes, aux familles et aux travailleurs de reprendre une vie normale en toute sécurité.

Lorsqu’un pourcentage important de la population sera immunisée contre la COVID-19, la propagation du virus ralentira ou s’arrêtera.

La protection des vaccins est différente pour chaque maladie. Par exemple, pour arrêter leur propagation :

  • environ 80 % de la population doit être immunisée contre la polio
  • jusqu’à 95 % de la population doit être immunisée contre la rougeole

Comme les données probantes sur la COVID-19 et les vaccins évoluent, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer quelle proportion de la population doit être vaccinée pour enrayer sa propagation. Nous encourageons le plus grand nombre possible d’Ontariens à se faire vacciner.

Développer l’immunité prend du temps

Les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna approuvés au Canada requièrent deux doses, administrées à 21 ou 28 jours d’intervalle, pour que votre organisme puisse développer une réaction de lutte contre l’infection.

Les représentants de la santé prévoient que ces vaccins seront efficaces contre la souche originale de la COVID-19 et le nouveau variant détecté au Royaume-Uni.

Tant que les vaccins ne seront pas largement disponibles pour que chacun puisse recevoir deux doses et que suffisamment de personnes seront vaccinées pour stopper la propagation, nous devons tous :

Quand les vaccins seront-ils disponibles?

Le gouvernement déploie un plan de mise en œuvre en trois phases afin que l’Ontario soit prêt à recevoir, à stocker et à administrer les vaccins contre la dès qu’ils seront disponibles. Ce plan se concentre d’abord sur les populations vulnérables les plus exposées au risque de contracter la et une maladie grave, ainsi que sur les personnes qui en prennent soin.

Après des examens scientifiques indépendants et approfondis de l’innocuité, de l’efficacité et de la qualité, Santé Canada a approuvé l’utilisation de deux vaccins au Canada :

  • Pfizer-BioNTech – approuvé le 9 décembre 2020;
  • Moderna – approuvé le 23 décembre 2020

Le Cadre éthique pour la distribution des vaccins contre la covid 19 guide la façon dont le gouvernement établit les priorités et distribue les vaccins dans la province.

Lisez les dernières mises à jour sur la distribution des vaccins.

Première phase : vaccination de la population à risque élevé

Calendrier

De décembre 2020 à mars 2021

Qui sera vacciné

Les premières doses seront disponibles pour :

  • les résidents, le personnel, les fournisseurs de soins essentiels (y compris les aidants familiaux) et les autres employés des établissements de soins collectifs pour personnes âgées
  • les travailleurs de la santé, y compris les employés des hôpitaux, le personnel qui travaille ou étudie dans les hôpitaux et le personnel de santé
  • les adultes des populations des Premières Nations, métisses et inuites
  • les adultes bénéficiaires de soins de santé chroniques à domicile

Doses attendues

Nous nous attendons à recevoir le nombre de doses suivant de la part du gouvernement fédéral :

  • Décembre 2020 : 150  000
  • Janvier 2021 :350  000
  • Février : 600  000
  • Mars : 1,2 million

Déploiement

Projet pilote de préparation à la vaccination : décembre 2020 (terminé)

L’Ontario a participé à un projet pilote de préparation à la vaccination contre la COVID 19 avec l’Agence de la santé publique du Canada et Pfizer-BioNTech.

Plus de 2 500 travailleurs de la santé qui fournissent des soins dans certains hôpitaux et foyers de soins de longue durée ont été vaccinés au Réseau universitaire de santé de Toronto et à L’Hôpital d’Ottawa.

Après le projet pilote de préparation à la vaccination : de décembre 2020 à début janvier 2021 (terminé)

Les doses ont été livrées à 17 hôpitaux (en plus du Réseau universitaire de santé et de L’Hôpital d’Ottawa)

Qui peut être vacciné?

Les vaccins sont disponibles pour les travailleurs de la santé et les fournisseurs de soins essentiels qui travaillent dans :

  • les hôpitaux
  • les foyers de soins de longue durée
  • les maisons de retraite
  • les autres établissements de soins collectifs pour aînés
Emplacements des cliniques

Les emplacements des cliniques comprennent :

  • Hôpital Grand River
  • Halton Healthcare Services
  • Hamilton Health Sciences Corporation
  • Humber River Hospital
  • Lakeridge Health
  • London Health Sciences Centre
  • Mackenzie Health
  • Hôpital Michael Garron
  • L’Hôpital d’Ottawa
  • Centre régional de santé Royal Victoria
  • Scarborough Health Network
  • Centre régional de santé Southlake
  • Centre Sunnybrook des sciences de la santé
  • Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay (sélectionné pour mettre à l’essai la logistique des déplacements dans le nord de l’Ontario et soutenir l’administration du vaccin aux communautés autochtones et isolées)
  • Trillium Health Partners
  • Réseau universitaire de santé à Toronto
  • Unity Health Toronto
  • William Osler Health System
  • Hôpital régional de Windsor

Ces sites ne sont pas ouverts au public pour la vaccination.

Après le projet pilote : janvier 2021 et par la suite

D’autres sites hospitaliers commenceront à fournir des vaccins aux régions présentant les taux les plus élevés d’infection à la COVID-19

Qui peut être vacciné?

Le vaccin est disponible aux :

  • travailleurs de la santé
  • fournisseurs de soins essentiels
  • résidents des foyers de soins de longue durée et des maisons de retraite
  • membres de communautés des Premières Nations supplémentaires ainsi qu'aux populations autochtones en milieu urbain, y compris des adultes métis et inuits
Emplacements des cliniques

Plus de 20 hôpitaux de l’Ontario administreront les vaccins.

En plus des sites mentionnés ci-dessus, les hôpitaux suivants administrent également des vaccins :

  • Système de santé de Niagara – emplacement de St. Catherines
  • Hôpital général de Kingston
  • Hôpital général de Brantford

Pour vacciner le plus grand nombre de personnes, le plus rapidement possible, nous sommes également en train de mettre en place :

  • des cliniques sur place pour les :
    • communautés des Premières Nations du Nord et éloignées
    • résidents autochtones vivant dans les réserves
    • adultes bénéficiaires de soins de santé chroniques à domicile
  • des sites mobiles pour les :
    • installations d’hébergement collectif
    • communautés autochtones en milieu urbain

Deuxième phase :livraisons massives des vaccins

Modifier le plan de vaccination

Nous modifions notre plan de vaccination en raison des retards d’expédition de Pfizer-BioNTech. En savoir plus sur les mesures que nous prenons.

Nous espérons recevoir prochainement du gouvernement fédéral plus de détails concernant les futures attributions de l’Ontario en matière d’expéditions de vaccins. Nous déterminerons alors les répercussions éventuelles de ce retard dans les expéditions sur le déploiement des vaccins dans la province. Nous mettrons cette page à jour au fur et à mesure que nous recevrons de plus amples informations.

Calendrier

De mars à juillet 2021, selon la disponibilité des vaccins

Qui sera vacciné

Environ 8,5 millions de personnes appartenant aux groupes suivants recevront des vaccins :

  • les personnes plus âgées, en commençant par celles de 80 ans, et plus et en diminuant par tranches de cinq ans au cours du déploiement du vaccin
  • les personnes qui vivent et travaillent dans des établissements de soins collectifs à risque élevé (p. ex. refuges, vie en communauté)
  • les travailleurs essentiels de première ligne, y compris les premiers répondants, les enseignants et le personnel scolaire, et l’industrie alimentaire
  • les personnes souffrant de maladies chroniques à haut risque et leurs fournisseurs de soins
  • D'autres populations et communautés confrontées à des obstacles liés aux déterminants de la santé dans l'ensemble de l'Ontario, qui sont plus exposées au risque de la covid 19

Le groupe d’étude aura recours au cadre éthique et aux meilleures données disponibles pour désigner d’autres populations prioritaires au cours de cette phase, en fonction de l’offre de vaccins disponibles.

Doses attendues

Nous nous attendons à recevoir le nombre de doses suivant de la part du gouvernement fédéral :

  • Avril : 5 millions
  • Mai : 5 millions
  • Juin : 5 millions
  • Juillet : À confirmer

Déploiement

Au cours des prochains mois, de nouveaux sites seront ajoutés pour vacciner le plus grand nombre de personnes le plus rapidement possible.

Les vaccins seront disponibles dans les endroits suivants :

  • sites de vaccination gérés par les municipalités
  • hôpitaux
  • sites de vaccination mobiles
  • pharmacies
  • cliniques
  • établissements de soins primaires
  • lieux communautaires, tels que les centres de santé communautaires et les centres d’accès à la santé pour les Autochtones

Fournisseurs de soins de santé : aider à administrer les vaccins

À mesure que l’approvisionnement de vaccins augmente, nous avons besoin d’une aide accrue pour faire parvenir les vaccins aux personnes aussi rapidement et sûrement que possible, tant dans les collectivités isolées que dans les grands centres urbains.

Inscrivez-vous et faites une demande par l’intermédiaire du Portail ontarien de jumelage des ressources humaines dans le domaine de la santé si vous êtes :

  • infirmier praticien ou infirmière praticienne, infirmier autorisé ou infirmière autorisée, ou infirmier auxiliaire autorisé ou infirmière auxiliaire autorisée
  • pharmacien ou pharmacienne, étudiant ou étudiante ou stagiaire en pharmacie, ou technicien ou technicienne en pharmacie

Troisième phase : situation stable

Calendrier

À partir d’août 2021 et par la suite, selon la disponibilité des vaccins

Qui sera vacciné

Les autres Ontariennes et Ontariens de la population générale qui souhaitent être vaccinés recevront le vaccin.

Le cadre éthique, les données et l’approvisionnement de vaccins disponibles aideront à établir les priorités des groupes au cours de cette phase.

Bien que les vaccins ne soient pas obligatoires pendant la troisième phase, les gens sont fortement encouragés à se faire vacciner.

Le gouvernement fédéral a conclu des accords préalables avec plusieurs fabricants pour l’achat de vaccins contre la une fois que les études scientifiques seront terminées et que l’utilisation des vaccins sera approuvée au Canada.

L’Ontario est prêt à recevoir les vaccins contre la dès qu’ils seront disponibles.

Doses attendues

À confirmer

Qui se fait vacciner en premier?

Comme l’approvisionnement sera limitée au cours des premiers mois du programme de vaccination, certains groupes pourront obtenir un vaccin contre la avant les autres .

À mesure que de nouveaux vaccins seront disponibles au Canada, de plus en plus de groupes pourront être vaccinés.

Les vaccins seront d’abord disponibles pour :

  • les résidents, le personnel, les fournisseurs de soins essentiels (y compris les aidants familiaux) et les autres employés qui travaillent dans des établissements de soins collectifs et qui prodiguent des soins aux personnes âgées, car celles-ci sont plus exposées au risque d’infection et de maladie grave lié à la
  • les travailleurs de la santé, y compris les employés des hôpitaux, les autres membres du personnel qui travaillent ou étudient dans les hôpitaux et autres membres du personnel de la santé
  • les adultes des populations des Premières Nations, métisses et inuites chez lesquelles l’infection peut avoir des conséquences disproportionnées, y compris celles qui vivent dans des régions éloignées ou isolées où le risque de transmission est élevé
  • les adultes bénéficiaires de soins de santé chroniques à domicile

Au fur et à mesure que de l’information supplémentaire sera disponible à partir des essais cliniques et des approbations de Santé Canada, les groupes pour lesquels l’utilisation des vaccins est autorisée pourraient changer.

Ces priorités sont fondées sur les conseils :

Cadre éthique pour la distribution du vaccin contre la COVID-19

Un cadre éthique oriente la priorisation et la distribution des vaccins dans toute la province. Cela permettra de s’assurer que :

  • les décisions relatives aux priorités de distribution des vaccins sont uniformes, justes et transparentes
  • les diverses perspectives sont prises en compte dans la rétroaction et recommandations du gouvernement, de sorte que tous les Ontariens qui veulent se faire vacciner sont pris en compte

Le cadre comprend six principes :

  • réduction des effets néfastes et optimisation des bienfaits
  • équité
  • justice
  • transparence
  • légitimité
  • confiance du public

Lire le cadre complet

Distributions des vaccins de Pfizer-BioNTech par rapport à ceux de Moderna

Les deux vaccins contre la COVID-19 sont fragiles et doivent être stockés et transportés dans des conditions particulières pour rester stables et efficaces.

Alors que le vaccin de Moderna peut être stocké à -20 degrés Celsius, le vaccin de Pfizer-BioNTech nécessite des températures plus froides, autour de -70 degrés Celsius. Cela signifie que le vaccin Moderna est plus facile à transporter et à stocker en toute sécurité.

Pour cette raison, le gouvernement prévoit d’administrer :

  • le vaccin de Pfizer-BioNTech principalement dans les hôpitaux des régions urbaines
  • le vaccin de Moderna dans les foyers de soins de longue durée, les établissements de soins collectifs qui prodiguent des soins aux aînés et les collectivités plus rurales et éloignées

Groupe d’étude sur la distribution des vaccins contre la COVID-19

Le Groupe d’étude sur la distribution des vaccins contre la covid 19 conseille l’Ontario dans la planification du programme d’immunisation et la distribution des vaccins.

Le Groupe d’étude fournit des conseils et formule des recommandations sur :

  • la manière d’administrer, de stocker et de distribuer les vaccins
  • le soutien à nos partenaires du système de santé pour la réalisation de la vaccination par étapes, en commençant par les populations vulnérables
  • l’orientation clinique concernant l’administration du vaccin et le suivi de son utilisation
  • les données et les technologies de notification pour fournir en temps utile une information pertinente et précise aux fournisseurs de soins de santé, aux décideurs et au public
  • des efforts visant à informer la population et à sensibiliser la collectivité pour encourager les gens à se faire vacciner

Membres du Groupe d’étude

  • Le général (à la retraite) Rick Hillier, ancien chef d’état-major de la défense pour les Forces armées canadiennes (président)
  • Mario Di Tommaso, sous-solliciteur général, Sécurité communautaire, commissaire à la gestion des situations d’urgence (vice-président)
  • Helen Angus, sous-ministre de la Santé (vice-présidente)
  • La chef régionale de l’Ontario RoseAnne Archibald de la Nation Taykwa Tagamou
  • Le Dr Isaac Bogoch, consultant en maladies infectieuses et interniste à l’Hôpital Toronto General
  • Le Dr Dirk Huyer, coroner en chef de l’Ontario et coordonnateur provincial de l’intervention en cas d’éclosion
  • Angela Mondou, présidente-directrice générale, TECHNATION
  • Mark Saunders, ancien chef de police de Toronto
  • Le Dr Maxwell Smith, bioéthicien et professeur adjoint, Université Western
  • Le Dr Homer Tien, chirurgien traumatologue et président-directeur d’Ornge
  • Le Dr Régis Vaillancourt, directeur de pharmacie au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario
  • Le Dr Kieran Moore, Médecin hygiéniste, Kingston, Frontenac, Lennox et Addington

Membres d’office du Groupe d’étude

  • Le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef, Santé publique
  • Matt Anderson, président-directeur général, Santé Ontario
  • Shawn Batise, sous-ministre, ministère des Affaires autochtones
  • Lynn Betzner, sous-ministre, ministère des Affaires intergouvernementales, et secrétaire associée du Conseil des ministres
  • Laurie LeBlanc, sous-ministre, ministère des Transports
  • Giles Gherson, sous-ministre, ministère du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce
  • Karen Hughes, sous-ministre, ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs
  • Richard Steele, sous-ministre, ministère des Soins de longue durée
  • Denise Cole, sous-ministre, ministère des Services aux aînés et de l’Accessibilité