Se faire vacciner contre la COVID-19 en Ontario

Des vaccins sûrs et efficaces contribueront à nous protéger contre la covid 19. Renseignez-vous sur ces vaccins et le moment où ils seront disponibles en Ontario pour vous et votre famille.

Cette page sera mise à jour régulièrement. Dernière version : 5 mars 2021

Quand vous pouvez vous faire vacciner

L’Ontario a mis en place un plan en trois phases qui donne la priorité aux vaccins destinés aux personnes les plus exposées aux maladies graves et à celles qui s’en occupent. Nous achevons actuellement la phase 1 de ce plan.

Phase 1 Populations à risque élevé
(environ 1,8 million de personnes)

Décembre 2020 – mars 2021
  • Milieux collectifs pour personnes âgées
  • Travailleurs de la santé
  • Adultes dans les populations des Premières Nations, métisses et inuites
  • Adultes bénéficiaires de soins chroniques à domicile
  • Adultes de plus de 80 ans

Distribution par :
les cliniques de site hospitalier, les équipes mobiles, les cliniques adaptées à chaque site, les cliniques de vaccination de masse

Phase 2 Livraisons massives de vaccins
(environ 9 million de personnes)

Avril 2021 – juillet 2021
  • Adultes de 60 à 79 ans, par tranches de 5 ans
  • Milieux collectifs à risque élevé (refuges, vie en communauté)
  • Personnes souffrant de maladies chroniques à risque élevé et leurs aidants
  • Travailleurs essentiels de première ligne
  • Populations à risque

Distribution par :
cliniques de vaccination de masse, pharmacies, soins primaires, cliniques adaptées à chaque site, équipes mobiles, sites mobiles, circonscriptions sanitaires

Phase 3 Situation stable

Août et par la suite
  • Population générale

Distribution par :
cliniques de vaccination de masse, pharmacies, soins primaires, cliniques adaptées à chaque site, équipes mobiles, sites mobiles, circonscriptions sanitaires

Si l’offre est limitée, nous vaccinerons les gens dans l’ordre où ils sont indiqués. Découvrez comment les priorités sont déterminées.

Tous les calendriers sont susceptibles de changer en fonction de l’approvisionnement en vaccins.

Vérifiez auprès de votre circonscription sanitaire

Chaque circonscription sanitaire élabore un plan local de vaccination adapté aux besoins de sa propre communauté. Les plans locaux s’aligneront sur le plan de distribution des vaccins et le cadre éthique de l’Ontario. Trouvez votre circonscription sanitaire et consultez son site Web pour obtenir des détails sur la vaccination dans votre région.

Trouvez votre circonscription sanitaire
Une personne se faisant vacciner par un travailleur de la santé portant tous les deux des masques chirurgicaux

Plan de vaccination de l’Ontario

  • Phase 1 : populations à risque élevé (phase actuelle)

    Calendrier : Décembre 2020 à mars 2021

    Qui est admissible

    Priorité actuelle
    • Le personnel, les fournisseurs de soins essentiels et les résidents qui n’ont pas encore reçu leur première dose :
      • foyers de soins de longue durée
      • maisons de retraite à risque élevé
      • foyers pour personnes âgées des Premières Nations
    • Les patients bénéficiant d’un autre niveau de soins dans les hôpitaux qui ont une admission confirmée dans un foyer de soins de longue durée, une maison de retraite ou une autre habitation de soins collectifs pour personnes âgées
    • Les travailleurs de la santé identifiés comme étant les plus prioritaires, suivis de très prioritaires, dans le Document d’orientation sur la priorisation des travailleurs de la santé en matière de vaccination contre la covid 19 (PDF)
    • Les adultes autochtones des collectivités nordiques éloignées et à risque élevé (dans les réserves et en milieu urbain)
    Prochaine priorité
  • Phase 2 : livraison massive de vaccins

    Calendrier : Avril à juillet 2021, en fonction de la disponibilité des vaccins

    Qui est admissible

    Adultes plus âgés
    • En commençant par les personnes âgées de 79 ans et en diminuant par tranches de cinq ans au cours du déploiement du vaccin
    • Les personnes de 64 ans et moins (sans problème de santé) peuvent choisir de recevoir le vaccin d’AstraZeneca
    Personnes qui vivent et travaillent dans un milieu collectif à risque élevé
    • Logement supervisé
    • Services de développement/Intervenant et aide à la vie autonome soutenue
    • Refuges d’urgence pour sans-abri
    • Autres populations de sans-abri ne se trouvant pas dans des refuges
    • Milieux collectifs pour les personnes souffrant de troubles mentaux et de dépendances
    • Foyers de soins spéciaux
    • Refuges pour les femmes victimes de violence et pour résidents victimes de la traite des personnes
    • Centres d’hébergement pour enfants
    • Installations de justice pour la jeunesse
    • Guérison et bien-être des populations autochtones
    • Écoles provinciales et écoles d’application
    • Lits pour personnes libérées sous caution et lits pour Autochtones en liberté sous caution
    • Travailleurs étrangers temporaires dans les exploitations agricoles
    • Établissements pénitentiaires pour adultes
    Fournisseurs de soins dans certains milieux collectifs
    • Services de développement
    • Milieux collectifs pour les personnes souffrant de troubles mentaux et de dépendances
    • Foyers de soins spéciaux
    • Centres d’hébergement pour enfants
    • Guérison et bien-être des populations autochtones
    Travailleurs qui ne peuvent pas travailler à domicile
    • Personnel des écoles primaires et secondaires
    • Travailleurs intervenant lors d’événements majeurs (p. ex. police, pompiers, conformité, funérailles, agents spéciaux)
    • Personnel de garde d’enfants et de foyers d’accueil agréés
    • Travailleurs de l’industrie alimentaire
    • Agriculteurs et travailleurs agricoles
    • Travailleurs essentiels du commerce de détail à risque élevé (épiceries et pharmacies)
    • Autres travailleurs du secteur manufacturier
    • Travailleurs sociaux (y compris justice pour les jeunes)
    • Travailleurs des tribunaux et du système judiciaire (y compris la probation et la libération conditionnelle)
    • Travailleurs du commerce de détail à faible risque (grossistes, marchandises générales)
    • Transport, entreposage et distribution
    • Énergie, télécommunications (données et voix), eau et gestion des eaux usées
    • Services financiers
    • Gestion des déchets
    • Travailleurs des mines, du pétrole et du gaz
    Personnes souffrant de problèmes de santé chroniques à risque élevé
    • Receveurs de greffes d’organes
    • Receveurs de greffes de cellules souches hématopoïétiques
    • Personnes atteintes de maladies neurologiques dans lesquelles la fonction respiratoire peut être compromise
    • Malignité hématologique diagnostiquée au cours de la dernière année
    • Maladie rénale débit de filtration glomérulaire estimé (DF Ge) moins de 30
    • Obésité (IMC plus de 40)
    • Autres traitements entraînant une immunosuppression (p. ex. chimiothérapie, médicaments affaiblissant l’immunité)
    • Déficience intellectuelle ou développementale (p. ex. syndrome de Down)
    • Déficits immunitaires/troubles auto-immuns
    • AVC/maladie cérébrovasculaire
    • Démence
    • Diabète
    • Maladie du foie
    • Tous les autres cancers
    • Maladies respiratoires
    • Problèmes de rate
    • Maladies cardiaques
    • Hypertension avec lésions des organes terminaux
    • Diagnostic de troubles mentaux
    • Troubles liés à la consommation de substances
    • Thalassémie
    • Grossesse
    • Conditions de santé immunodéficientes
    • Autres incapacités nécessitant des soins de soutien directs dans la communauté
    Fournisseurs de soins essentiels
    • Des fournisseurs de soins primaires aux personnes présentant les problèmes de santé les plus à risque :
      • les receveurs de greffes d'organes
      • les receveurs de greffes de cellules souches hématopoïétiques
      • les maladies neurologiques dans lesquelles la fonction respiratoire peut être compromise
      • les malignités hématologiques diagnostiquées il y a moins d'un an
      • les maladies rénales débit de filtration glomérulaire estimé (DF Ge) moins de 30
    Communautés à plus haut risque
    • Populations noires et autres populations racisées
    • Points chauds avec des taux de mortalité, d’hospitalisation et de transmission élevés, historiques et permanents
  • Phase 3 : Situation stable

    Calendrier : Août 2021 et par la suite

    Qui sera vacciné

    • Les autres Ontariens de plus de 16 ans qui souhaitent être vaccinés

Comment recevoir un vaccin

Nous sommes présentement en train de vacciner les personnes faisant partie des groupes prioritaires de la phase 1.

La plupart des personnes faisant partie de la phase 1 seront informées lorsqu’elles pourront prendre rendez-vous pour un vaccin par l’intermédiaire de leur :

  • résidence ou fournisseur de soins
  • lieu de travail

Si vous avez 80 ans ou plus et que vous ne vivez pas dans une maison de soins, vous pouvez peut-être prendre rendez-vous pour un vaccin par l’intermédiaire de votre service de santé publique. Trouvez votre circonscription sanitaire et contactez-la pour obtenir des informations.

Si vous ne faites pas partie de l’un de ces groupes, attendez avant de prendre rendez-vous.

Vous ferez l’objet d’un contrôle, afin de vérifier que vous remplissez les critères d’admissibilité actuels.

Collecte de données sociodémographiques

Dans le cadre de son engagement à bâtir des communautés sûres et saines, l’Ontario commencera à recueillir des données sociodémographiques sur une base volontaire auprès des personnes qui reçoivent le vaccin contre la covid 19. Nous recueillons ces données pour :

  • obtenir un tableau plus complet des personnes qui sont vaccinées dans la province
  • veiller à ce que les vaccins soient fournis de manière équitable
  • nous indiquer les domaines dans lesquels nous devons fournir davantage d’informations pour combler les lacunes éventuelles
  • contribuer à garantir que nous parvenons à toutes les personnes qui souhaitent être vaccinées

Lorsque vous serez vacciné, on vous demandera peut-être de communiquer des renseignements sur votre :

  • race
  • ethnicité
  • langue
  • revenu
  • taille du ménage

La communication de ces renseignements sera entièrement volontaire et des mesures de protection seront mises en place pour préserver votre vie privée.

Vous pourrez recevoir le vaccin, que vous fournissiez ou non ces renseignements.

Si vous changez d’avis sur l’utilisation de vos renseignements, vous pouvez contacter le ministère de la Santé à l’adresse heia@ontario.ca. Si vous retirez votre consentement, nous cesserons d’utiliser vos données sociodémographiques à l’avenir.

Où se faire vacciner

Des doses de vaccin ont été livrées aux 34 bureaux de santé publique, ainsi qu'à certains hôpitaux ontariens. En collaboration avec les partenaires du secteur de la santé de leurs collectivités, les bureaux de santé publique sont responsables de la mise en œuvre d’un plan de vaccination local conforme au Cadre éthique de l’Ontario et aux directives pour les étapes du programme de vaccination de l’Ontario. Les plans et les modalités de vaccination varieront d’une région à l’autre afin de refléter les besoins, les populations et les capacités locales.

Afin de vacciner les gens le plus rapidement possible, les vaccins sont disponibles dans :

  • les cliniques des hôpitaux
  • les sites de vaccination gérés par les municipalités
  • des cliniques sur place pour :
    • les communautés des Premières Nations du Nord et des régions éloignées
    • les résidents autochtones des réserves
    • les adultes bénéficiaires de soins chroniques à domicile
  • des sites mobiles pour :
    • les installations d’hébergement collectif
    • les communautés autochtones en milieu urbain

Conformément aux directives du Comité consultatif national de l’immunisation et du cadre éthique de la province pour la distribution des vaccins, l’Ontario offrira AstraZeneca aux populations âgées de 60 à 64 ans, avec un âge décroissant par petits groupes d’âge, dans :

  • les pharmacies
  • les établissements de soins primaires
  • les cliniques de vaccination de masse
  • d’autres lieux appropriés

Comment établissons-nous la priorité en matière de vaccination?

Le plan de l’Ontario donne la priorité aux vaccins destinés aux personnes les plus exposées aux maladies graves et à celles qui s’en occupent.

Notre stratégie de vaccination de la population repose sur :

  • l’âge
  • le risque en raison de :
    • problèmes de santé
    • milieux collectifs
    • points chauds (régions présentant des taux plus élevés de décès, d’hospitalisation et de transmission)
    • ne pas pouvoir travailler à domicile

En effet, il est prouvé que la vaccination, principalement basée sur l’âge, avec quelques ajustements pour les groupes à haut risque, permet de prévenir :

  • les décès
  • les hospitalisations
  • les admissions aux soins intensifs
  • les cas de covid 19

Pour que le programme de vaccination de l’Ontario soit équitable et juste, nos décisions à propos des priorités sont guidées par :

Pourquoi se faire vacciner

Des vaccins sûrs et fiables peuvent contribuer à vous protéger, vous et votre famille, contre la covid 19. Ils constitueront un outil important pour aider à stopper la propagation du virus, renforcer l’immunité en Ontario et nous permettre de reprendre une vie normale en toute sécurité.

Lorsqu’un pourcentage important de la population sera immunisé contre la covid 19, la propagation du virus ralentira ou s’arrêtera.

Les vaccins dont l’utilisation est approuvée au Canada :

  • nécessitent deux doses pour que votre corps développe une réaction de lutte contre l’infection
  • contribuera à prévenir les décès et les maladies graves dus à la covid 19
  • sont censées être efficaces contre la souche originale du virus et les variants identifiés

Tant que les vaccins ne seront pas largement disponibles et qu’un nombre suffisant de personnes n’auront pas été entièrement vaccinées pour arrêter la propagation du virus, nous devons tous :

Groupe d’étude sur la distribution des vaccins contre la covid 19

Le Groupe d’étude sur la distribution des vaccins contre la covid 19 conseille l’Ontario dans la planification du programme d’immunisation et la distribution des vaccins.

Le Groupe d’étude fournit des conseils et formule des recommandations sur :

  • la manière d’administrer, de stocker et de distribuer les vaccins
  • le soutien à nos partenaires du système de santé pour la réalisation de la vaccination par étapes, en commençant par les populations vulnérables
  • l’orientation clinique concernant l’administration du vaccin et le suivi de son utilisation
  • les données et les technologies de notification pour fournir en temps utile une information pertinente et précise aux fournisseurs de soins de santé, aux décideurs et au public
  • des efforts visant à informer la population et à sensibiliser la collectivité pour encourager les gens à se faire vacciner

Membres du Groupe d’étude

  • Le général (à la retraite) Rick Hillier, ancien chef d’état-major de la défense pour les Forces armées canadiennes (président)
  • Mario Di Tommaso, sous-solliciteur général, Sécurité communautaire, commissaire à la gestion des situations d’urgence (vice-président)
  • Helen Angus, sous-ministre de la Santé (vice-présidente)
  • La chef régionale de l’Ontario RoseAnne Archibald de la Nation Taykwa Tagamou
  • Le Dr Isaac Bogoch, consultant en maladies infectieuses et interniste à l’Hôpital Toronto General
  • Le Dr Dirk Huyer, coroner en chef de l’Ontario et coordonnateur provincial de l’intervention en cas d’éclosion
  • Angela Mondou, présidente-directrice générale, TECHNATION
  • Mark Saunders, ancien chef de police de Toronto
  • Le Dr Maxwell Smith, bioéthicien et professeur adjoint, Université Western
  • Le Dr Homer Tien, chirurgien traumatologue et président-directeur d’Ornge
  • Le Dr Régis Vaillancourt, directeur de pharmacie au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario
  • Le Dr Kieran Moore, Médecin hygiéniste, Kingston, Frontenac, Lennox et Addington

Membres d’office du Groupe d’étude

  • Le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef, Santé publique
  • Matt Anderson, président-directeur général, Santé Ontario
  • Shawn Batise, sous-ministre, ministère des Affaires autochtones
  • Lynn Betzner, sous-ministre, ministère des Affaires intergouvernementales, et secrétaire associée du Conseil des ministres
  • Laurie LeBlanc, sous-ministre, ministère des Transports
  • Giles Gherson, sous-ministre, ministère du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce
  • Karen Hughes, sous-ministre, ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs
  • Richard Steele, sous-ministre, ministère des Soins de longue durée
  • Denise Cole, sous-ministre, ministère des Services aux aînés et de l’Accessibilité

Liens connexes