Sécurité du vaccin contre la COVID-19

Renseignez-vous sur la sécurité des vaccins contre la covid 19, son mode d’action et ses symptômes et effets secondaires.

Interrompant le vaccin d’AstraZeneca

L’Ontario interrompra la distribution et l’administration des premières doses du vaccin d’AstraZeneca par souci de précaution en raison d’une augmentation observée des cas liés à un problème rare de coagulation sanguine.

Comment prendre des rendez-vousTrouvez une pharmacie

Aperçu

Le vaccin contre le coronavirus (covid 19) ne provoque pas d’infection à coronavirus. Il contribue à renforcer votre immunité au virus, de sorte que votre corps le combattra plus facilement s’il vous affecte.

Cela peut réduire votre risque de développer un coronavirus et atténuer vos symptômes si vous en êtes atteint.

La vaccination devrait être un moyen efficace de prévenir la propagation et de réduire les répercussions de la covid 19. L’efficacité et la réponse immunitaire du vaccin sont surveillées au fur et à mesure de son déploiement.

Seuls les vaccins jugés sûrs et efficaces par Santé Canada seront approuvés au Canada et disponibles en Ontario.

Après des examens scientifiques indépendants et approfondis de l’innocuité, de l’efficacité et de la qualité, Santé Canada a approuvé l’utilisation de quatre vaccins au Canada :

  • Pfizer-BioNTech – devraient être efficace à 95 % après deux doses
  • Moderna – devraient être efficace à 94 % après deux doses
  • AstraZeneca – devraient être efficace à 64 % après deux doses
  • Janssen (Johnson & Johnson) – devraient être efficace à 66 % après une dose

Les vaccins :

  • ils ont été testés sur un grand nombre de personnes dans le cadre d’essais cliniques approfondis;
  • ils ont satisfait à toutes les exigences en matière d’approbation, y compris la sécurité;
  • ils seront surveillés afin de détecter tout effet indésirable pouvant survenir après la vaccination et des mesures appropriées seront prises.

Pour en savoir plus sur les vaccins contre la covid 19, consultez le site Web de Santé Canada.

Connaître les faits sur la vaccination et obtenir des renseignements sur la sécurité du vaccin en plusieurs langues.

Effets secondaires possibles

Comme pour tout médicament, les vaccins peuvent provoquer des réactions et effets secondaires bénins. Ceux-ci peuvent durer quelques heures ou quelques jours après la vaccination.

Parmi les effets secondaires courants, citons les suivants :

  • douleur, rougeur ou enflure là où le vaccin a été administré
  • fatigue
  • maux de tête
  • douleurs musculaires et articulaires
  • frissons
  • faible fièvre

Le vaccin ne peut pas provoquer la COVID 19. En effet, il ne contient pas le virus du SRAS-CoV-2 responsable de la maladie. Cependant, si vous entrez en contact avec le virus juste avant ou après avoir reçu les deux doses du vaccin, vous pouvez quand même développer la covid 19.

Quand appeler le médecin

Les réactions aux vaccins sont rares. Toutefois, elles peuvent survenir jusqu’à trois jours après la vaccination.

Communiquez avec votre médecin ou votre fournisseur de soins de santé si les effets indésirables qui suivent se produisent à l’intérieur de trois jours après avoir reçu le vaccin :

  • urticaire
  • enflure du visage ou de la bouche
  • difficulté à respirer
  • grande pâleur et somnolence grave
  • forte fièvre (plus de 40 °C)
  • convulsions ou crises épileptiques
  • autres symptômes graves (p. ex., engourdissements)

Qui ne doit pas recevoir le vaccin

Vous ne devez pas recevoir le vaccin si :

  • vous présentez des symptômes de covid 19
  • vous avez une autre maladie aiguë (telle qu'une angine, une grippe ou une pneumonie)
  • vous avez reçu un autre vaccin (pas un vaccin covid 19) au cours des 14 derniers jours

Vous pourriez devoir discuter avec votre fournisseur de soins de santé avant la vaccination si :

Consulter le Recommandations de vaccination contre la COVID-19 pour les groupes particuliers pour de plus amples renseignements.

Ingrédients des vaccins et leur mode de fonctionnement

Les vaccins contre la covid 19 fonctionnent en entraînant le système immunitaire de votre corps à reconnaître et à combattre le virus qui provoque la maladie (SRAS‑CoV‑2). Pour ce faire, le vaccin utilise certaines molécules ou parties du virus – appelées antigènes – qui déclenchent une réponse immunitaire lorsqu’elles sont introduites dans l’organisme par la vaccination.

En injectant ces antigènes dans l’organisme, votre système immunitaire apprend en toute sécurité à :

  • reconnaître les antigènes;
  • produire des anticorps pour combattre les antigènes;
  • se souvenir des antigènes pour l’avenir.

Si le virus réapparaît, votre système immunitaire reconnaîtra les antigènes et les attaquera avant que la maladie ne puisse se développer et provoquer des malaises.

En plus des antigènes, les vaccins peuvent inclure :

  • des adjuvants (par exemple, des sels d’aluminium) qui aident à stimuler la réaction de l’organisme au vaccin;
  • des antibiotiques, pour prévenir la contamination pendant le processus de fabrication;
  • des agents de conservation et des stabilisateurs, pour que le vaccin reste stable, efficace et sécuritaire lors de sa fabrication, de son expédition et de son stockage.

Types de vaccins

Plusieurs types de vaccins différents sont à l’étude pour lutter contre la COVID‑19. En voici trois principaux types :

Vaccins à base d’ARNm

Les vaccins à base d’ARNm sont un nouveau type de vaccin.

Les vaccins à base d’ARNm enseignent à nos cellules comment fabriquer une protéine à partir du virus qui déclenchera une réponse immunitaire et créera des anticorps. Ces anticorps nous aident à combattre l’infection si le vrai virus pénètre dans notre corps à l’avenir, car ils reconnaissent cette protéine.

Le vaccin de Pfizer-BioNTech et le vaccin de Moderna dont l’utilisation a été approuvée par Santé Canada sont des vaccins à base d’ARNm.

Vaccins à vecteurs viraux

Ces vaccins utilisent des virus génétiquement modifiés (vecteurs) qui sont inoffensifs pour les êtres humains.

Une fois injecté dans l’organisme, le vecteur viral contenu dans le vaccin produit une partie du virus du SRAS-CoV-2, comme sa protéine de spicule (la partie du virus qui se lie à nos cellules et déclenche l’infection à la covid 19). Le virus à vecteurs viraux n’est pas le virus qui provoque la covid 19 et ne vous rend pas malade. Il fait son travail et disparaît ensuite.

Ce processus déclenche une réponse immunitaire contre la protéine de spicule sans vous exposer au virus qui cause la covid 19.

Des vaccins à vecteurs viraux ont été utilisés pour développer :

  • de nombreux vaccins pour les animaux;
  • un vaccin contre le virus Ebola approuvé par un certain nombre d’organismes de réglementation internationaux.

Le vaccin d’AstraZeneca et le vaccin de Janssen dont l’utilisation a été approuvée par Santé Canada sont des vaccins à vecteurs viraux.

Vaccins à particules pseudo-virales

Les particules pseudo-virales sont des molécules qui imitent les virus, mais ne sont pas infectieuses.

Elles sont très similaires aux molécules virales réelles, de sorte que leur introduction dans l’organisme par la vaccination déclenche une réponse immunitaire, sans aucun symptôme du virus contre lequel elles sont vaccinées.

Une fois que l’organisme a réagi aux particules pseudo-virales, il reconnaît le virus et empêche l’infection à l’avenir, ce qui confère aux gens une immunité contre ce virus particulier.

Les particules pseudo-virales ont été un moyen efficace de vaccination contre des maladies telles que :

  • le papillomavirus humain (HPV);
  • l’hépatite B;
  • le paludisme.

Développement du vaccin

La création d’un nouveau vaccin prend généralement des années. Toutefois, les vaccins contre la covid 19 ont été développés rapidement pour de nombreuses raisons, notamment :

  • des décennies de recherche sur d’autres souches du coronavirus précédant celle de la covid 19, comme celle du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SRMO) et celle du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS);
  • les progrès de la science et de la technologie;
  • la collaboration internationale entre les scientifiques, les professionnels de la santé, les chercheurs, l’industrie et les gouvernements;
  • un financement réservé accru.

Avant que les vaccins ne soient disponibles en Ontario, ils seront :

  • soumis à des essais cliniques rigoureux pour déterminer s’ils sont sûrs et efficaces;
  • évalués et autorisés par Santé Canada, selon des normes rigoureuses.

L’Ontario s’assurer que les vaccins restent sécuritaires pour les Ontariens en :

  • le transport et le stockage sûrs et sécurisés des vaccins dans les conditions et les températures requises;
  • la création de locaux cliniques sûrs pour la vaccination des personnes, y compris la formation nécessaire;
  • la surveillance de tout effet indésirable pouvant survenir après la vaccination et la prise de mesures appropriées, y compris la collaboration avec le gouvernement fédéral et les autres provinces et territoires.

Santé Canada continuera de surveiller tous les vaccins autorisés pour s’assurer qu’ils restent sécuritaires et efficaces.

Renseignez-vous sur les vaccins et les mises à jour sur l’autorisation des vaccins du gouvernement du Canada.

Approbation des vaccins au Canada

Les médicaments, y compris les vaccins, sont régis par la Loi sur les aliments et drogues et son règlement d’application. Ils doivent répondre aux exigences réglementaires en matière de sécurité, d’efficacité et de qualité avant de pouvoir être approuvés pour être utilisés et distribués au Canada. Le gouvernement fédéral (Santé Canada) est responsable de l’approbation des vaccins.

Avant d’autoriser un vaccin, Santé Canada évalue :

  • les preuves scientifiques et cliniques – y compris les résultats des essais cliniques – pour déterminer si un produit vaccinal est sûr, efficace et fabriqué avec la plus grande qualité;
  • la sécurité et l’efficacité du vaccin pour déterminer qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, que le vaccin peut déclencher une réponse immunitaire adéquate pour protéger contre la maladie et que les avantages l’emportent sur les risques;
  • le processus de fabrication pour s’assurer que le fabricant peut effectuer les contrôles de qualité nécessaires pour le vaccin.

S’il n’y a pas suffisamment de preuves pour soutenir les allégations du fabricant en matière de sécurité, d’efficacité ou de qualité :

  • Santé Canada n’autorisera pas le vaccin;
  • le produit ne peut être vendu au Canada :

Renseignez-vous sur :