Que faire si vous avez été exposé à la COVID-19

Si vous pensez avoir la COVID-19 ou avoir été exposé au virus, suivez les étapes suivantes pour prendre soin de vous et protéger les autres.

Remarque : si votre unité de santé publique locale vous a fourni des conseils contradictoires aux présentes, veuillez suivre les recommandations de votre unité de santé locale.

Étape Un : Déterminez si vous devez vous isoler

Si vous êtes atteint de la COVID-19, l’isolement contribuera à enrayer la propagation du virus.
Vous devez vous isoler si vous :

Vous devrez peut-être vous isoler si vous :

Vous n’avez pas besoin de vous isoler, mais vous devez tout de même surveiller les symptômes et prendre toutes les précautions nécessaires :

L’outil d’auto-évaluation pour la peut également vous indiquer la marche à suivre. Utilisez-le pour vous-même ou pour quelqu’un d’autre et recevez des recommandations sur ce qu’il faut faire si vous avez été exposé.

Faites l’auto-évaluation pour la

Si vous présentez des symptômes ou avez obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19

Si vous présentez des symptômes de la COVID-19, présumez que vous pourriez être infecté par le virus et être contagieux.

Les symptômes comprennent :

  • de la fièvre ou des frissons
  • de la toux
  • de l’essoufflement
  • une diminution ou une perte du sens du goût ou de l’odorat
  • deux ou plusieurs des symptômes suivants :
    • nez qui coule ou congestion nasale
    • mal de tête
    • fatigue extrême
    • mal de gorge
    • douleurs musculaires ou articulaires
    • symptômes gastro-intestinaux (tels que les vomissements ou la diarrhée)

Si vous présentez ces symptômes, vous devez vous isoler :

  • pendant au moins cinq jours :
  • pendant au moins 10 jours si vous avez :
    • plus de 12 ans et que vous n’êtes pas entièrement vacciné;
    • si vous êtes immunodéprimé;
    • si vous vivez dans un milieu à risque élevé.
La période d'isolement commence le jour qui suit l'apparition des symptômes ou le jour qui suit la réalisation d'un test (si vous êtes admissible), selon la première éventualité. Le jour où vous avez remarqué vos symptômes ou effectué le test est considéré comme le jour zéro.

Si vous atteignez la fin de votre période d’isolement et que vous avez de la fièvre et/ou d’autres symptômes, vous devez continuer à vous isoler jusqu’à ce que vos symptômes se soient atténués pendant au moins 24 heures (ou 48 heures si les symptômes touchent le système digestif) et que vous n’ayez plus de fièvre.

Si vous vous sentez malade mais que vos symptômes ne figurent pas dans la liste ci-dessus, restez à la maison jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux pendant au moins 24 heures (ou 48 heures si les symptômes touchent le système digestif).

Après la fin de la période d'isolement

Pendant cinq jours (ou dix jours si vous êtes immunodéprimé) après la fin de votre période d'isolement, vous devez porter un masque correctement ajusté dans tous les lieux publics.

Vous pouvez retirer temporairement votre masque pour les activités essentielles (par exemple, lorsque vous mangez dans un espace partagé à l'école/au travail tout en gardant la plus grande distance possible avec les autres).

Vous pouvez participer à des activités où le masque est porté tout au long de la journée, mais vous devez éviter les activités où le retrait du masque serait nécessaire (comme les repas au restaurant).

Une fois votre période d’isolement terminée, vous devez :

  • éviter de rendre visite à toute personne immunodéprimée ou présentant un risque accru de maladie (par exemple, les personnes âgées);
  • éviter de rendre visite ou d'aller travailler dans des lieux à risque élevé.
Si des symptômes graves qui nécessitent des soins médicaux apparaissent, par exemple un essoufflement ou des douleurs thoraciques, composez le 911 et indiquez que vous pourriez être atteint de la COVID-19.

Si vous vivez avec une personne qui présente des symptômes de la COVID-19 ou qui a obtenu un résultat positif à un test :

Vous n’avez pas besoin de vous isoler si l’une des situations suivantes s'applique à vous :

  • vous avez déjà obtenu un résultat positif au cours des 90 derniers jours et ne présentez pas de symptômes;
  • vous avez plus de 18 ans, avez reçu une dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 et vous êtes asymptomatique;
  • vous avez moins de 18 ans, êtes entièrement vacciné et asymptomatique.

Au lieu de cela, pendant les 10 jours suivant l’exposition :

  • auto-surveillez l’apparition de symptômes;
  • portez un masque et évitez les activités où il serait nécessaire de le retirer;
  • évitez de rendre visite à une personne présentant un risque élevé de maladie, comme les personnes âgées, ou à tout autre milieu à risque (sauf si vous avez déjà obtenu un résultat positif au cours des 90 derniers jours).

Si vous ne répondez à aucun des critères ci-dessus, vous devez vous isoler pendant que la personne présentant des symptômes ou ayant un résultat positif s’isole (ou pendant 10 jours si vous êtes immunodéprimé).

Si vous avez été exposé à une personne d’un autre ménage qui présente des symptômes de la COVID-19 ou qui a obtenu un résultat positif à un test :

Vous devez :

  • auto-surveiller les symptômes pendant dix jours après votre dernière exposition;
  • porter un masque, éviter les activités où le retrait du masque est nécessaire (comme les restaurants, les sports de contact) et respecter toutes les autres mesures de santé publique si vous quittez la maison;
  • ne vous rendre dans aucun milieu à risque élevé (comme les foyers de soins de longue durée ou les maisons de retraite) ou chez des personnes qui pourraient présenter un risque élevé de maladie (comme les personnes âgées) pendant dix jours après votre dernière exposition.

Si vous vivez ou travaillez dans l’un des milieux à risque élevé, si vous les fréquentez, si vous y faites du bénévolat ou si vous y avez été admis :

Vous devez :

  • signaler que vous avez été exposé;
  • éviter de vous y rendre pendant dix jours à compter de votre dernière exposition, sauf si vous avez obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 au cours des 90 derniers jours et que vous n’avez aucun symptôme.

Les milieux à risque élevé comprennent :

  • les hôpitaux et les établissements de soins de santé, y compris les établissements de soins continus complexes et les établissements de soins de courte durée;
  • les habitations collectives, comme les foyers de soins de longue durée et les maisons de retraite, les pavillons de soins aux aînés des Premières Nations, les foyers de groupe, les maisons d’hébergement, les hospices, les établissements pour les travailleurs étrangers temporaires, les établissements correctionnels, les écoles en milieu hospitalier;
  • les soins à domicile et en milieu communautaire.

Pour mieux faire en sorte que les niveaux de dotation soient suffisants, les travailleurs de ces milieux peuvent devoir retourner au travail avant que les dix jours ne soient écoulés en prenant des précautions supplémentaires comme le dépistage. Consultez votre employeur pour de plus amples informations.

Étape Deux : Faites-vous évaluer en vue d’un traitement tester contre la COVID-19 si vous y êtes admissible

Il existe maintenant des traitements antiviraux pour les personnes présentant des symptômes, ayant reçu un résultat positif au dépistage (test PCR ou test antigénique rapide) et susceptibles de développer une forme grave de la COVID-19. Ces traitements doivent être administrés immédiatement, à savoir dans les cinq à sept jours suivant l’apparition des symptômes (selon le genre de traitement).

Renseignez-vous sur les options de traitement antiviral ou demandez conseil à votre fournisseur de soins de santé.

Test antigénique rapide

En plus de recevoir des tests d’antigène rapide du gouvernement fédéral, l’Ontario se procure directement des tests de dépistage supplémentaire afin d’assurer un approvisionnement provincial suffisant.

Les tests d’antigène rapide continuent d’être disponibles dans le cadre du Programme provincial de dépistage des antigènes pour toute organisation ouverte et dont les employés travaillent sur place.

Pour appuyer davantage l’assouplissement prudent des mesures de santé publique de la province, le gouvernement de l’Ontario a élargi l’accès aux tests antigéniques rapides gratuits, les offrant au grand public pour une utilisation à domicile. Depuis le 9 février 2022, ces tests sont distribués au public gratuitement dans plus de 3 100 épiceries et pharmacies participantes et aux collectivités prioritaires par l’intermédiaire d’organismes responsables des collectivités prioritaires et les établissements communautaires de soins primaires. Les tests rapides dans ces endroits seront disponibles au moins jusqu’en juillet 2022.

Si vous avez obtenu un résultat positif à un test antigénique rapide, vous n'avez pas besoin de subir un test PCR pour confirmer le résultat.

Apprenez-en plus sur les tests antigéniques rapides et d’où les obtenir.

Tests à réaction en chaîne par polymérase (PCR)

Afin que nous disposions de ressources pour nous concentrer sur les milieux à risque élevé, protéger les Ontariennes et les Ontariens les plus vulnérables et contribuer au maintien des services des infrastructures essentielles, les tests PCR ou moléculaires rapides financés par les fonds publics sont offerts aux personnes qui répondent à au moins l’un des critères ci-dessous.

Vous êtes admissible aux tests PCR si vous présentez au moins un symptôme de la COVID-19 et si vous appartenez à l’une des catégories suivantes :

  • les travailleurs de la santé qui sont en contact avec les patients;
  • les patients d’un service des urgences, à la discrétion du clinicien traitant;
  • les membres du personnel, les bénévoles, les résidents, les patients hospitalisés, les fournisseurs de soins essentiels ou les visiteurs d’un milieu à risque élevé;
  • les travailleurs de soins à domicile et de soins communautaires;
  • les étudiants et les membres du personnel d’une école provinciale et d’une école en milieu hospitalier;
  • les personnes susceptibles de développer une forme grave de la COVID-19 et ayant possiblement droit à un traitement en externe (non à l’hôpital) si elle reçoit un résultat positif au dépistage;
  • les personnes qui habitent avec un travailleur de la santé en contact avec les patients et/ou avec un travailleur des milieux à risque élevé;
  • les patients externes qui ont besoin d’un test de diagnostic pour une prise en charge clinique;
  • les travailleurs étrangers temporaires qui vivent dans une habitation collective;
  • les personnes mal logées ou sans abri;
  • les femmes enceintes;
  • les premiers intervenants, y compris les pompiers, les policiers et les ambulanciers paramédicaux;
  • les élèves de l’école élémentaire ou secondaire et les membres du personnel éducatif qui ont reçu une trousse d’autoprélèvement pour les tests PCR si elle est disponible par l’entremise de votre école;
  • les personnes qui ont reçu des directives de leur bureau de santé publique local.

Que vous ayez des symptômes ou non, vous êtes admissible aux tests PCR ou moléculaires rapides au point de service si :

  • vous vivez dans une communauté des Premières Nations, inuite ou métisse, vous identifiez comme membre des Premières Nations, Inuit ou Métis ou habitez avec quelqu’un qui s’identifie ainsi;
  • vous vous rendez dans des communautés des Premières Nations, inuites ou métisses dans le cadre de votre travail;
  • vous êtes admis ou transféré dans un hôpital ou une habitation collective ou transféré d’un tel milieu;
  • vous êtes un contact étroit lors d’une éclosion confirmée ou soupçonnée dans un milieu à risque élevé ou dans d’autres milieux selon les directives du bureau de santé publique local;
  • vous devez vous faire opérer sous anesthésie générale dans les 24 à 48 prochaines heures;
  • vous avez une approbation écrite préalable pour obtenir des services médicaux à l’étranger du directeur général du Régime d’assurance-santé de l’Ontario ou êtes le fournisseur de soins d’une personne qui en a obtenu une;
  • vous vous trouvez dans un hôpital, un foyer de soins de longue durée, une maison de retraite ou une autre habitation collective, selon les instructions des bureaux de santé publique, les directives provinciales ou d’autres directives.

Si vous êtes admissible à un test PCR ou moléculaire rapide au point de service, trouvez un lieu de dépistage près de chez vous.

Si vous présentez des symptômes mais que vous n’êtes pas admissibles aux tests, présumez que vous êtes atteint de la COVID-19 et suivez les directives ci-dessus.

Étape Trois : Informez les autres de votre exposition

Si vous présentez des symptômes de la COVID-19 ou si vous avez obtenu un résultat positif à un test, dites à vos contacts étroits qu’ils ont été exposés. Un contact étroit est une personne dont vous vous êtes trouvé à moins de deux mètres pendant au moins 15 minutes ou pendant plusieurs périodes plus courtes sans équipement de protection individuelle dans les 48 heures qui ont précédé l’apparition de vos symptômes ou l’obtention de votre résultat positif à un test si vous l’avez obtenu avant.

En informant votre contact, vous contribuerez à enrayer la propagation du virus. Donnez-leur le lien vers la présente page Web, ontario.ca/exposed, afin qu’ils puissent se protéger et protéger leurs contacts. Vos contacts étroits doivent suivre les conseils aux personnes qui ont été exposées à une personne qui a obtenu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19.

Aide disponible si vous avez besoin de vous isoler

Si vous avez besoin d’aide pendant votre isolement, visitez la page COVID-19 : Soutien aux personnes.

Vous pouvez également communiquer avec votre bureau de santé publique pour obtenir de l’aide, y compris en ce qui concerne :

  • l’utilisation d’installations d’isolement
  • l’aiguillage vers des soutiens et des organismes communautaires
  • les soutiens en santé mentale
  • les services de messagerie et de livraison pour la nourriture et les produits de première nécessité
  • les ressources supplémentaires offertes pour l’isolement dans le cadre de la Stratégie pour les collectivités prioritaires.